Crudivores
Bienvenue sur Le forum Crudivores : )

des livres vivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

des livres vivant

Message par suzanne le Mar 13 Mai 2008 - 21:14

bonjour je voudrais vous donner des titres de livres qui je crois sont utiles pour nos débuts dans le crudivorisme

1- alimentation vivante pour une santé optimale ( brian clément, de l'institut de santé hippocrates)

2-les 12 étapes vers une alimentation crue ( victoria boutenko )

3- l'alimentation vivante ( colombe plante )

4-cuisinons sans cuisson ( sergei et valya boutenko )

si vous avez d'autres titres a me suggerer je suis preneuse, j'aime la lecture, surtout dans mon bain

suzanne
avatar
suzanne

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 54
Localisation : quebec
Emploi/loisirs : randonnée pedestre, patins, vélo et serveuse ca c'est du vrai sport
Humeur : joyeuse
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 13/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par didou le Mer 14 Mai 2008 - 8:57

salut Suzanne Smile

les incontournables:"la guerre du cru" de guy-claude BURGER
"mangez mieux,vivez mieux" de bruno COMBY


dis-donc Suzanne,moi aussi je suis de l'année 62,un trés bon cru entre nous sois-dis Laughing


GROS BISOUS

A+

didou

Nombre de messages : 28
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 14/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

livres sur l'alimentation vivante

Message par David le Mer 14 Mai 2008 - 9:00

Merci Suzanne et Didou Smile

Voici quelques lectures :

«Manger vrai», de Guy-Claude Burger, Editions du Rocher.
«L'alimentation ou la troisième médecine», du Dr Jean Seignalet, Editions F.X. de Guibert.
«Mangez mieux vivez mieux», de Bruno Comby, Editions de l’Homme.
« Le Régime du Plaisir», de Dominique Guyaux, Editions Vivez Soleil.
« L'alimentation instinctive raisonnée » de Dominique Guyaux.
« Quand je serai seul avec la mer » de Dominique Guyaux. site de l'auteur

Recettes crue

« L’alimentation crue, 400 recettes » Dr Christian Pauthe, Jaques Ozanne, collection écologie humaine ISBN 2 86839 5414
avatar
David
ADM
ADM

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 48
Localisation : Tarn, France
Emploi/loisirs : Natation, massothérapie, escalade,Chorale, Chant.
Humeur : De bonne humeur : )
Pertinence des messages : 2
Date d'inscription : 05/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.sante-vousmieux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par suzanne le Mer 14 Mai 2008 - 9:21

merci pour les titres

je crois que je vais aller faire un tour a la librairie bientot

bien sur didou que 62 était LA meilleur année
avatar
suzanne

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 54
Localisation : quebec
Emploi/loisirs : randonnée pedestre, patins, vélo et serveuse ca c'est du vrai sport
Humeur : joyeuse
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 13/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par Nadège le Jeu 22 Mai 2008 - 14:55

Etes vous sûr que Guy-Claude Burger soit un auteur à conseiller? Je me suis renseignée sur lui et ce que j'en ai appris (sa propre santé et la raison du décès de sa femme) me laisse très sceptique sur l'efficacité et le sérieux des préceptes qu'il divulgue. Voir Wikipédia et ce lien ( voir la fin de l'article) http://www.medecines-douces.com/impatient/288avr02/instincto.htm

Si vous souhaitez une encyclopédie sur l'alimentation vivante, crue adaptée aux différentes constitutions mais également vue à travers les médecines traditionnelles, et bien plus, je vous recommande ce livre "Conscious eating" du Dr Gabriel Cousens. Autres livres : "There is a cure for diabetes", "Rainbow green live-food cuisine" . Sa longue expérience de végétalien crudivore et son observation dans son centre, de milliers de patients fournissent des références on ne peut plus fiables qu'on peut retrouver solidement documentées dans tous ses ouvrages.
Evidemment pour le moment ils sont réservés aux anglophones!

Nadège

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 43
Localisation : Indre-et-Loire
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://veganbio.typepad.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par David le Jeu 22 Mai 2008 - 17:18

Bonsoir Nadège,

Merci pour tes lectures conseillées Smile

tu peux si tu le souhaites, ouvrir un sujet sur l'instinctothérapie, ce serait intéressant.

_________________
Que la santé vivante soit avec vous Very Happy
http://crudivores.1fr1.net
http://www.sante-vousmieux.com/
avatar
David
ADM
ADM

Masculin
Nombre de messages : 120
Age : 48
Localisation : Tarn, France
Emploi/loisirs : Natation, massothérapie, escalade,Chorale, Chant.
Humeur : De bonne humeur : )
Pertinence des messages : 2
Date d'inscription : 05/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.sante-vousmieux.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par Denis le Lun 26 Mai 2008 - 12:23

Nadège a écrit:Etes vous sûr que Guy-Claude Burger soit un auteur à conseiller?
Bonjour Nadège,
Actuellement, ce n'est pas évident de répondre à une telle question...
Les informations glanées sur internet sont malheureusement souvent déformées.

Avant de créer sa méthode alimentaire, Burger a eu un cancer du pharynx, opéré par les médecins qui lui ont alors accordé une chance de survie de 5 ans. Ensuite il s'est mis à l'instinctothérapie, ce qui a permis à son cancer de ne pas récidiver.

Quant à sa femme, outre qu'elle ne pratiquait plus l'instinctothérapie correctement, d'autres facteurs sont venus perturber son équilibre (stress, surmenage, problèmes divers...).

Au niveau de la justice, l’instinctothérapie n’a pas été vraiment condamnée.
La condamnation prononcée, en 1997, pour exercice illégal de la médecine impose seulement de modérer les propos sur les vertus guérisseuses de l'instinctothérapie. D’autres initiateurs de thérapie douce ont déjà eu le même sort…

Parallèlement, Guy-Claude Burger* a été condamné en décembre 2001 à 15 ans de réclusion criminelle pour délit d’abus sexuel sur mineurs (peine confirmée en appel en 2003).
Comme beaucoup d’instinctos ayant suivi les cours théoriques de GCB, j’ai été très choqué en apprenant les raisons de cette condamnation.
Depuis 1997 (année de l’incarcération de GCB), il nous a été très difficile de nous affirmer en tant que pratiquant de l’instinctonutrition (nom plus approprié que "instinctothérapie").
Toute personne adhérente à ce mode d’alimentation était soupçonnée d’être sympathisante des malversations présumées de GCB.

Je trouverais dommage de discréditer la théorie de l’instinctonutrition même si Burger méritait sa condamnation.
Cette façon d’agir ne serait absolument pas scientifique. J’ai pourtant vu des médecins (avec des oeillères) détruire l’instinctonutrition car son précurseur avait été accusé par la justice pour des faits certes graves, mais qui ne remettent pas en cause cette méthode alimentaire.

Faut-il interdire les livres « La Guerre du Cru » et « Manger vrai, Manger Cru » de Guy-Claude Burger ?
Tant qu’il n’existe pas d’autres livres enseignant l’instinctonutrition, je trouve que ce serait dommage.
Pour sauver la face de l’instinctonutrition, il serait facile de plagier les livres de GCB. Mais je pense que ce serait une forme de malhonnêteté. Malgré tout ce que l’on peut reprocher à Burger, il faut bien rendre à César ce qui est à César.
D.


(*)Jusqu’à aujourd’hui, Burger nie les faits qui lui sont reprochés.
avatar
Denis

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 54
Localisation : proche Toulouse
Humeur : variable
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mon-experience-crue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par Nadège le Ven 30 Mai 2008 - 20:16

Denis, je te remercie pour ta réponse qui a le mérite d'être claire. Je suis d'accord avec toi quant à l'attitude de la société face aux modes alimentaires qui sortent de l'ordinaire. A chacun de se faire sa propre opinion par rapport au bon sens après réflexion et par rapport aux résultats! Dans le raw vegan, les exemples de personnes suivant ce mode alimentaire avec de très bons résultats thérapeutiques, se comptent par milliers. Y en a t-il aussi dans l'instincto? Je n'en ai pas entendu parlé. Peut être comme tu le dis, restent-ils discrets?

Nadège

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 43
Localisation : Indre-et-Loire
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://veganbio.typepad.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par cia le Ven 27 Mar 2009 - 15:54

Nadège est trop humble, elle a une super page qui met des titres français ici: http://manger-cru.over-blog.fr/article-24544322-6.html#anchorComment

cia

Nombre de messages : 10
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 27/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par salade le Mer 22 Juil 2009 - 20:25

Manger cru ! Pourquoi pas?!

par Marie-Lise Pelletier
Édition juillet 2003


Pourquoi manger cru? Eh bien, je vais tenter de vous en persuader!

Pour commencer, il faut savoir que l’engouement pour l’alimentation crue est mondial. Que ce soit sur Internet ou dans les nouveaux livres, de l’information sur le sujet, il n’en manque pas.

Il y a même des vedettes hollywoodiennes qui se font un honneur de dire qu’ils en sont des adeptes, comme Demi Moore ou Barbra Streisand.

Aux États-Unis, il existe plus d’une vingtaine de restaurants spécialisés dans ce domaine. Il y a même des centres d’alimentation vivante où les gens peuvent se ressourcer en mangeant cru. Il faut comprendre que la plupart des gens s’orientent vers l’alimentation crue pour des problèmes de santé.

Quand on parle d’alimentation crue, on parle normalement d’enzymes
Les enzymes sont l’énergie et la vie. Il n’y a aucune possibilité de voir les enzymes à l’œil nu, mais nous pouvons ressentir la vie et l’énergie qui résulte de l’effet des enzymes.

En voici un bel exemple : si je prends une graine de tournesol crue et une rôtie et que je les plante dans la terre, après un mois, la graine de tournesol rôtie sera désintégrée dans la terre et celle qui est crue commencera son processus de germination, qui elle-même donnera naissance à une belle fleur remplie de graines de tournesol.

Comme cet exemple le démontre, la différence entre une graine de tournesol crue ou rôtie c’est qu’une a des enzymes et l’autre n’en a pas.

L’une a des potentiels de la vie, l’autre a vu sa vie détruite par la cuisson.

Quand on mange un aliment cru, on mange un aliment rempli d’enzymes vivants et pendant que vous profitez du bon goût d’un aliment vivant, les enzymes, comme une petite armée, travaillent dans tout votre corps comme une équipe s’affairant à réparer ce qui est défectueux.

Vous ressentez des bienfaits car l’aliment consommé cru est plein d’énergie et parce qu’il transporte en lui les enzymes nécessaires pour s’auto digérer.

Vous n’avez pas besoin de fournir des efforts supplémentaires pour être en mesure de digérer cet aliment car il est déjà pourvu de ses propres enzymes digestifs, donc vous n’hypothéquez pas vos propres enzymes.

Quand vous faites cuire des aliments, vous détruisez leurs enzymes. Donc après avoir mangé des aliments cuits on se sent fatigué et paresseux, tout simplement parce qu’ à l’intérieur de votre corps, vos propres enzymes doivent quitter leur travail, qui était peut être de nettoyer le foie, vous protégeant des maladies, pour à la place venir digérer l’aliment cuit qui ne contient plus ses propres enzymes.

Il est clair que nous gaspillons nos propres enzymes chaque fois que nous mangeons des aliments cuits.

Les aliments cuits ne contiennent pas d’enzymes vivants, ils requièrent donc les enzymes de notre corps pour digérer les aliments.

S’il n’y a plus d’enzymes dans les aliments, nous devons alors compter sur notre propre métabolisme pour produire les enzymes nécessaires à la digestion et à l’assimilation des nutriments.

Une surproduction d’enzymes digestives surtaxe notre potentiel de production d’enzymes métaboliques.

Ses enzymes se comparent à une petite armée spécialisée qui active et dirige des processus biologiques comme la digestion, l’impulsion nerveuse, la désintoxication, le système immunitaire, la réparation et la guérison du corps et un peu plus loin elle est essentielle aussi pour goûter, penser, respirer et même rêver.

Avis aux gens qui ont des troubles d’obésité, dans l’alimentation crue, nous retrouvons une enzyme comme la lipase, qui est capable de pénétrer les dépôts de gras saturé, de les fractionner en plus petits morceaux et de faciliter leur élimination.

Le manque d’enzymes rentre en lien direct avec plusieurs troubles de santé tels que :

L’hypoglycémie
Le diabète
La fatigue chronique
L’obésité
Les maladies cardiovasculaires
L’arthrite
La constipation
La Fibromyalgie
Les allergies

Le principe consiste à manger cru pour épargner ses propres enzymes !

De plus, la cuisson détruit non seulement les enzymes mais une bonne partie de leurs vitamines aussi.

Dans le meilleur des mondes, l’idéal serait de manger des produits frais, des jeunes pousses, faire germer des céréales, des légumineuses et des légumes.

La germination est un processus de croissance pendant lequel les enzymes sont à l’œuvre et les nutriments se développent, d’où le terme d’aliment VIVANT.

Et nous retrouvons dans les aliments vivants une grande quantité de nutriment bios actifs, d’enzymes, de phytonutriments, d’eau de qualité et d’énergie.

Saviez-vous qu’une graine de tournesol consommée crue contient plein de bonnes choses pour nourrir votre corps? Si vous mangez cette graine de tournesol que vous avez fait germer, ce que nous appelons communément jeune pousse, eh bien, vous obtenez dix fois plus de vitamines, de minéraux et d’enzymes!

De plus, quand vous commencez à manger cru, vous commencerez à découvrir le goût, les saveurs et les odeurs des aliments. Si vous faites cuire un aliment, tout cela change, de la texture aux odeurs.

Bien sûr je ne veux pas faire de vous des crudivores, mais je pense que si j’ai pu vous faire réaliser l’importance de manger cru je suis satisfaite. Par contre, si cela vous chante, il n’y a rien qui vous empêche de commencer tranquillement, tout simplement en ajoutant quelques éléments crus à votre repas, le moment idéal étant le début du repas car vous aurez déjà les enzymes des aliments crus qui commenceront leur travail enzymatique.

Moi, j’ai un super truc!
Bon, imaginez que je commence à faire le repas à la maison (je peux vous dire qu’avec quatre enfants ce n’est pas long qu’ils viennent roder alentour de moi et qu’ils tentent de picosser dans mes plats!). Et bien voilà votre chance, c’est à ce moment-là que je dépose sur la table des aliments crus et comme par magie ils les mangent tous.

Si par contre je mets les aliments crus sur la table en même temps que le repas, mes chances pour que ces aliments se fassent tous manger sont plutôt minces. Pourquoi se forcer à mastiquer quand il y a des aliments cuits faciles à mastiquer? Vous allez sûrement rire mais c’est une réalité, j’ai un de mes garçons qui est comme cela, s’il y a des aliments qui sont plus longs à mastiquer, il les mange moins!

Tentez l’expérience et vous verrez.

Livre de référence :
Les 12 étapes vers une alimentation crue
Victoria Boutenko
Les éditions Jalinis

Les délices de l’alimentation vivante
Jalissa Letendre
Les éditions Jalinis

La guerre du cru
Guy Claude Burger
Roger Faloci éditeur

Gazette des thérapeutes
Édition septembre 2003
avatar
salade

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Picardie (la somme)
Emploi/loisirs : les forums crudivore,et la santé ,le cru ,
Humeur : cool!!
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 20/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par salade le Ven 24 Juil 2009 - 21:14

antages et inconvénients du crudivorisme


L’aliment cru est tel que nous l’a donné la nature. Pourquoi faudrait-il donc le transformer par la cuisson ? D’autant que cru, il contient beaucoup plus de vitamines. Mais, par ailleurs, il ne réchauffe pas.



Par Jeanne Dumont
Le régime des ancêtres de l’homme
Le premier et tout puissant argument des adeptes des régimes à base d’aliments crus consiste dans une vérité incontournable : les animaux, les grands singes et les ancêtres de l’homme, tous, mangeaient exclusivement cru !
Le crudivorisme, plutôt qu’un régime, serait donc le mode d’alimentation naturel, celui pour lequel notre métabolisme a été prévu.
Ceci pose évidemment la question de savoir si la fameuse conquête du feu et du sel, qui spécifia l’alimentation humaine, était une bonne idée... ou une dangereuse perversion, ainsi que l’affirme Burger, fondateur de " l’instinctothérapie ", une forme de crudivorisme.
Inversement, dans l’optique de certains autres systèmes diététiques, comme la macrobiotique du Japonais Oshawa, la cuisson de la nourriture est non seulement souhaitable, mais pratiquement indispensable, afin de conférer aux aliments une qualité énergétique qu’ils ne possèdent pas crus, qualité qui serait vitale pour l’homme, et expliquerait même son intelligence et sa supériorité sur les animaux.
Il faut dire que, selon les critères de la médecine énergétique chinoise, l’aliment cru est généralement considéré comme " froid ", et le cuit comme " chaud ". Même l’eau de boisson est servie chaude, en Chine. Or, cette chaleur est naturellement un élément primordial pour entretenir ou retrouver la santé, surtout en hiver et dans les régions dites " tempérées " ou " froides ".
Cru ou cuit ? La controverse n’est, certes, pas récente ni prête d’être éteinte. A l’appui des hypothèses contradictoires en présence, il y a, on s’en doute, de nombreuses références et diverses " preuves " scientifiques. Les tenants du crudivorisme nous assènent fréquemment Gandhi, qui disait que " pour se débarrasser d’une maladie, il est nécessaire de supprimer l’usage du feu dans la préparation des repas ". Ce à quoi les détracteurs répondent, par la bouche de Paracelse, qu’" une médecine qui ne passe pas par l’épreuve du feu est aussi peu utile et aussi mauvaise que de l’or que l’on n’a pas soumis au feu ".
Nos grands hommes ne détenant pas plus la vérité que le commun des mortels, oublions toute idéologie, et passons simplement en revue les avantages et les inconvénients du crudivorisme...
Les grands courants crudivoristes
Théoriquement, le crudivorisme consiste, ni plus ni moins, à manger n’importe quel aliment, sans jamais le cuire. Mais, dans la pratique, la plupart des crudivoristes (exceptés les " instincto ") bannissent la viande et devraient donc plutôt répondre au nom composé de " végétariens-crudivoristes ". Certains sont même végétaliens.
Cela étant, tous n’adoptent pas un crudivorisme intégral. Le régime Nolfi, par exemple, admet le riz cuit, les pommes de terre et les produits laitiers ; et le Dr. Bircher-Benner, pionnier indiscuté de ce genre de régimes, considérait qu’un crudivorisme à 50% pouvait parfaitement convenir, à condition de faire quelques cures de détoxication (100% cru) au cours de l’année.
Ce médecin suisse du début du siècle découvrit les bienfaits thérapeutiques de l’aliment cru, et en fit profiter sa famille avant d’appliquer les premiers préceptes du crudivorisme naissant à ses malades. Il ouvrit même une clinique spécialisée, en 1903 ; clinique qui fonctionne encore aujourd’hui.
A sa suite, le Dr. Schnitzer, dentiste allemand versé dans l’étude de la carie, fonde un second courant crudivoriste, plus radical que celui du Dr. Bircher-Benner puisque prônant une alimentation crue à 100%. Peu connu en France, ce régime est cependant suivi, de nos jours, par de nombreux Allemands.
C’est le Dr. Schnitzer qui, le premier, mit l’accent sur les origines frugivores de l’homme. D’après ses études comparatives des systèmes digestifs et de la dentition des différentes espèces, il semblerait, en effet, que l’homme n’appartienne absolument pas à la classe des carnivores ni à celle des omnivores, mais bien à celle des mangeurs de graines et de fruits, tout comme son " cousin ", le singe. Or, qui dit frugivorisme, dit évidemment crudivorisme !
Le physicien suisse G-C. Burger, dernier en date des créateurs de systèmes crudivoristes, n’adhère pas, pour sa part, au frugivorisme, ni au végétarisme. Il est toutefois exact que sa méthode, l’instinctothérapie, insiste beaucoup sur les fruits, mais, au delà, elle admet toutes les formes de nourritures, y compris la viande (encore que les produits laitiers soient exclus), à condition, bien sûr, qu’elles soient 100% crues.
Le principe de base de l’instinctothérapie repose, comme son nom l’indique, sur l’instinct. Il s’agit de choisir, en utilisant l’odorat et le goût, le ou les aliments crus qui vont le mieux répondre aux besoins organiques du moment.
Burger va sans doute plus loin que Schnitzer, en affirmant que " les aliments non originels apportent à l’organisme des molécules auxquelles celui-ci n’est pas adapté ". Or, ajoute-t-il, les molécules de ces aliments cuisinés vont s’accumuler dans l’organisme, et finir par l’intoxiquer et le rendre malade. C’est la raison pour laquelle, selon les " instincto ", tout artifice culinaire n’a qu’un seul but : rendre acceptable au palais ce qui est inacceptable pour le corps.
Comme on le voit, cette dernière approche dépasse le crudivorisme classique, en rejetant toute manipulation culinaire quelle qu’elle soit.
En revanche, la plupart des autres systèmes encourage l’agrémentation des plats de crudités à l’aide de sauces, de macérations, de mélanges, de trempages et d’assaisonnements (huile, sel, plantes aromatiques, etc..).
Est-ce moins naturel ? Peut-être pas puisqu’après tout beaucoup d’animaux ne consomment pas tous leurs aliments tels quels, mais leur font quelquefois subir diverses préparations comme la germination, le stockage, le séchage, l’écrasement, etc.
La mort du cuit
Malgré tout, les différents programmes diététiques des crudivoristes pourront probablement décourager bien des gens. Pourtant, leurs arguments sont des plus logiques.
Tout d’abord, il est un fait que l’aliment cru est vivant, alors que l’aliment cuit est mort. Ce n’est pas là une simple façon de s’exprimer, mais une réalité. L’état colloïdal de la cellule de l’aliment cru et frais spécifie le vivant ; alors que l’état floculé de la cellule cuite symptomatise parfaitement la mort de cette cellule.
Accompagnant cette altération de base, une quantité importante de vitamines, sels minéraux et enzymes sont détruits durant la cuisson. La chaleur exigée par une cuisson normale détruit inexorablement les vitamines A, B5, B6, B9, B12, B15, C, E et F. Un passage à la Cocotte-Minute est encore plus meurtrier et ne laisse à peu près rien en vie. De plus, l’eau de cuisson prélève, dans tous les cas, jusqu’à 70% des minéraux, plus une bonne partie des quelques vitamines épargnées par la chaleur.
Sachant que les légumes du commerce, traités chimiquement, ont déjà un très lourd déficit en vitamines, enzymes et sels minéraux, il ne faut guère espérer trouver beaucoup plus de nutriments vivants au fond de la casserole de la ménagère moderne, que dans une boite de conserve.
D’autre part, toute cuisson modifie, physiquement, la composition chimique de l’aliment. Certaines substances, en passant de l’état cru à l’état cuit, vont donc devenir toxiques, ou même simplement inassimilables.
Enfin, l’aliment cuit, puisque mort, autorise une prolifération extrêmement rapide des bactéries et microbes ; ce à quoi l’intestin réagit en mobilisant une grande quantité de leucocytes... qui ne seront plus disponibles ailleurs. Ce qui revient à dire que le régime cuit finit par affaiblir le système immunitaire ; et d’autant plus, d’ailleurs, que l’aliment cuit est carencé en enzymes.
Le cru déminéralise-t-il ?
Ainsi que l’écrivait W. Ziegelmeyer, " l’état de crudité assure la conservation de certaines substances nutritives, empêche la détérioration de l’albumine, et maintient les substances minérales à leur maximum de concentration ".
Ce régime semblerait donc effectivement garantir une revitalisation de l’organisme, une stimulation du système immunitaire, et une élimination importante des toxines.
Pourtant, nous l’avons dit, les détracteurs du crudivorisme se font entendre depuis déjà bien des années, apportant leurs arguments, parmi lesquels les plus fréquemment invoqués restent évidemment : le refroidissement de l’organisme, et la déminéralisation.
Sans doute faudrait-il faire le distinguo entre les différents crudivoristes, mais, d’une manière générale, on observe, de leur part, il est vrai, une tendance à consommer énormément de fruits, ce qui, sous nos latitudes n’est peut-être pas sans poser quelques problèmes.
A tel point que les médecins et naturothérapeutes, ayant reçu en consultation des personnes pratiquant un crudivorisme strict, s’accordent à dire qu’elles souffrent pratiquement toutes de déminéralisation, de fatigue, de frilosité, d’engelures, d’amaigrissement, d’hypotension, d’impuissance ou de frigidité, de spasmophilie et de dépression...
Le tableau n’est évidemment pas très encourageant, mais il convient toutefois d’émettre une réserve d’importance : ces praticiens n’ont naturellement pas pu poser de diagnostic sur les crudivoristes qui n’ont jamais fait appel à leurs services.
Il est possible, après tout - et quelques diététiciens en ont émis l’hypothèse -, que les fruits et les aliments crus puissent effectivement déminéraliser et refroidir certains organismes (notamment les terrains acides et déjà passablement déminéralisés), tout en reminéralisant et détoxiquant, par ailleurs, certains autres (les terrains alcalins).
L’important étant alors d’être attentif à l’état de son terrain et aux ressources énergétiques et physiques dont on dispose, avant de commencer un régime crudivoriste.
Disons, pour caricaturer, que le nordique blond aux yeux bleus clairs, de santé précaire, maigre et souvent enrhumé, très acidifié, très déminéralisé, et vivant dans une région froide, devrait absolument s’abstenir d’essayer le crudivorisme.
Inversement, le sudiste trapu et musclé, brun aux yeux noirs, au terrain très alcalin, et vivant dans une région chaude, pourrait sans grand danger faire de nombreuses cures de crudivorisme.
En résumé, il est vrai qu’un crudivorisme excessivement fruitarien provoque une acidification importante de l’organisme. Mais cela est-il nécessairement néfaste à tout le monde ?...
Limiter l’irritation des intestins
Un autre inconvénient possible, du régime cru, serait l’irritation des muqueuses intestinales... et les ballonnements qui s’ensuivent.
Toujours à cause de l’excès de fruits, mais aussi de certains légumes, des quantités particulièrement importantes de cellulose transitent quotidiennement à travers le tube digestif du crudivoriste. Or, cette cellulose, qui n’a d’autre utilité que de stimuler le péristaltisme, peut finir par irriter les intestins fragiles.
Il ne faut toutefois pas exagérer la gravité d’un tel symptôme. Déjà parce qu’il ne se présente généralement que chez des personnes passées trop brutalement d’une alimentation conventionnelle (et donc fragilisante) au crudivorisme ; et d’autre part parce qu’il suffit, pour l’éviter, de procéder progressivement, en consommant, pour commencer, des fruits bien mûrs, des salades vertes choisies parmi les plus tendres, des tomates, des carottes (notamment en jus), et de laisser de coté, pour l’heure, les légumes plus difficiles à digérer, tels que le poivron, le chou, ou le concombre...
Il est également possible, tout simplement, de se rappeler l’avis du Dr. Bircher-Benner, et de se satisfaire d’un crudivorisme à 50%, en s’autorisant quelques cures plus radicales, à la belle saison, lorsqu’on ne risque pas de se refroidir... et lorsque les fruits abondent.


Jeanne Dumont





Buddhaline

E-mail:



Contact
Partenaires: Horaklès | Kréacom | O.Teamwork | L'essentiel | Cabinet Freling


avatar
salade

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Picardie (la somme)
Emploi/loisirs : les forums crudivore,et la santé ,le cru ,
Humeur : cool!!
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 20/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par suzanne le Sam 25 Juil 2009 - 21:44

wow ! tu en avais long a dire et c'est pas moi qui vais me plaindre lol! bien au contraire.

je dois avouer que j'ai mis le cru de coté depuis quelque temps et ma santé en prend un coup. je n'ai pas beaucoup de volonté des temps-ci car je suis en pleine préménopause et le moral n'y est pas du tout hi ! hi !

il n'y a pas une journée sans que je pense a me remettre au cru mais c'est plus fort que moi et je saute dans le cuit et pas toujours sain Embarassed honte a moi lol...

je dois me remettre a la lecture comme il y a deux ans et je crois que ca me redonnera le coup de pied au c.... dont j'ai besoin. je me rend compte qu'il ne faut pas laisser de coté tout ce qui nous motive pour persévérer dans le crudivorisme. je ne sais pas si un jour je vais m'en tenir au cru a 80 % en tout temps mais je ne désespere pas vous savez.

je n'ai pas encore acheté la guerre du cru de burger je ce sera mon achat pour l'été cheers
avatar
suzanne

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 54
Localisation : quebec
Emploi/loisirs : randonnée pedestre, patins, vélo et serveuse ca c'est du vrai sport
Humeur : joyeuse
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 13/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

courage suzanne!!

Message par salade le Sam 25 Juil 2009 - 22:43

courage belle suzanne remets toi vite moi aussi il y a des hauts et des bas ,car je fais parfois des crises de boulimies,mais là je mis suis remisent au cru et je me sent mieux,mais chez moi je suis seule a manger cette alimentation,alors c'est pas trop motivant sunny
vas aussi sur ce forum il est bien aussi,(vert la vie pour un mode de vie plus sain)a tres vite c'est pour nôtre santé,je sais la ménopause pas toujours facile,moi je n'y ai presque pas pensé,car as ce moment la je manger sainement,je ne mange pas de viande...
allez as trés vite bisous flower danielle.
avatar
salade

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 66
Localisation : Picardie (la somme)
Emploi/loisirs : les forums crudivore,et la santé ,le cru ,
Humeur : cool!!
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 20/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par suzanne le Lun 27 Juil 2009 - 1:28

je connais vert la vie car je suis girofle29 sur ce forum lol.. j'y suis depuis un peu plus de deux ans je crois hi ! hi !

a bientot priscanette lol!
avatar
suzanne

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 54
Localisation : quebec
Emploi/loisirs : randonnée pedestre, patins, vélo et serveuse ca c'est du vrai sport
Humeur : joyeuse
Pertinence des messages : 0
Date d'inscription : 13/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par Invité le Mar 15 Sep 2009 - 11:43

il y" la cuisine soleil "de frédéric patenaude,il est très complet je trouve!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: des livres vivant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum